Le café du boulevard

SOIREE JEUX et CIE – 25 janvier 2019

Café du Boulevard / Soirée jeux / Tous les évènements / 25/01/2019

Vendredi 25 janvier 2019 – 21h – Entrée libre – Plat du soir dès 19h30

Soirée Jeux

Soirée Jeux, Saison 11, Episode 4, thème ? La Couleur !

Depuis plus de 10 ans , 1 vendredi par mois, les joueurs de tous poils sont invités à venir batailler pacifiquement sur les tables du Boul’.
Une soirée introduite par Guigui et Grif et menée de main de maitre Alain Talma et Cie.

Jeux de plateaux, jeux de cartes, fléchettes, tous les jeux sont les bienvenus … !

Un peu de culture générale … avec Wikipédia !

On peut définir le jeu comme une activité d’ordre psychique ou bien physique pensée pour divertir et improductive à court terme. Le jeu entraîne des dépenses d’énergie et de moyens matériels, sans créer aucune richesse nouvelle. La plupart des individus qui s’y engagent n’en retirent que du plaisir, bien que certains puissent en obtenir des avantages matériels. De ce fait, Huizinga remarque que de très nombreuses activités humaines peuvent s’assimiler à des jeux. La difficulté de circonscrire la définition du jeu représente un intérêt pour la philosophie.

Le jeu a fait l’objet d’une attention sérieuse donnant lieu à une grande quantité de publications. Les essais de Huizinga (1938) et de Caillois (1958) lui sont consacrés entièrement. « Le jeu est plus ancien que la culture », constate Huizinga en ouverture de son Homo Ludens : les animaux « jouent exactement comme les hommes ». Le jeu manifeste l’existence de l’esprit avant la culture et celle-ci, prise dans son sens le plus large, garde du jeu des traits fondamentaux. Caillois, limitant son propos à l’espèce humaine, constate lui aussi l’ubiquité du jeu, notant cependant une restriction : « le jeu est une activité de luxe et qui suppose des loisirs ».

Ces auteurs vont s’attacher à examiner les traits principaux du jeu, partant de la notion commune, sans tenter de définir rigoureusement ce que c’est. L’association du jeu à l’enfance s’est renforcée depuis, après les travaux de Piaget (1945) qui soulignent son importance pour l’apprentissage. Les jeux et divertissements d’adolescents et adultes, et la création, au XXe siècle et plus récemment, d’une grande quantité de jeux de société et jeux vidéo ont suscité moins de commentaires érudits.

En photos par Darry, une soirée Jeux de Bar en 2012



Étiquettes : , , , ,




Article précédent

HISTOIRES D'HOMMES (THÉÂTRE) - 19 janvier 2019

Article suivant

Marcel Kanche (Saison La Ronde des Jurons) - 26 janvier 2019