Le café du boulevard

Soirée Jeux de Société – Thématique « Jeux Vidéo » – Vendredi 23 Février

Café du Boulevard / Tous les évènements / Tout / 23/02/2024

Tous les derniers Vendredis du mois – 21h à 23h – Entrée libre – Plat du soir dès 19h30

Soirée Jeux

Soirée Jeux

Les soirées jeux reviennent pour votre plus grand plaisir, tous les derniers vendredis du mois, de 21h à 23h ! Ce mois-ci, le Café et la Maison de la Presse vous proposeront de jouer autour de la thématique « Jeux Vidéo ». Vous pouvez aussi emmener vos jeux, qu’ils soient en lien avec la thématique ou non ! Restauration possible (réservation conseillée).

Jeux de plateaux, jeux de cartes, fléchettes, tous les jeux sont les bienvenus … !

Un peu de culture générale … avec Wikipédia !

« On peut définir le jeu comme une activité d’ordre psychique ou bien physique pensée pour divertir et improductive à court terme. Le jeu entraîne des dépenses d’énergie et de moyens matériels, sans créer aucune richesse nouvelle. La plupart des individus qui s’y engagent n’en retirent que du plaisir, bien que certains puissent en obtenir des avantages matériels. De ce fait, Huizinga remarque que de très nombreuses activités humaines peuvent s’assimiler à des jeux. La difficulté de circonscrire la définition du jeu représente un intérêt pour la philosophie.

Le jeu a fait l’objet d’une attention sérieuse donnant lieu à une grande quantité de publications. Les essais de Huizinga (1938) et de Caillois (1958) lui sont consacrés entièrement. « Le jeu est plus ancien que la culture », constate Huizinga en ouverture de son Homo Ludens : les animaux « jouent exactement comme les hommes ». Le jeu manifeste l’existence de l’esprit avant la culture et celle-ci, prise dans son sens le plus large, garde du jeu des traits fondamentaux. Caillois, limitant son propos à l’espèce humaine, constate lui aussi l’ubiquité du jeu, notant cependant une restriction : « le jeu est une activité de luxe et qui suppose des loisirs ».

Ces auteurs vont s’attacher à examiner les traits principaux du jeu, partant de la notion commune, sans tenter de définir rigoureusement ce que c’est. L’association du jeu à l’enfance s’est renforcée depuis, après les travaux de Piaget (1945) qui soulignent son importance pour l’apprentissage. Les jeux et divertissements d’adolescents et adultes, et la création, au XXe siècle et plus récemment, d’une grande quantité de jeux de société et jeux vidéo ont suscité moins de commentaires érudits. »



Étiquettes : , ,




Article précédent

Exposition Claude Bonnin - Du 11 Janvier au 17 Février - Avec Art'UP+

Article suivant

EUPHONIK BOULEVARD #9 - Samedi 24 Février à 21h