Le café du boulevard

Exposition Jean-Michel Bouillaud – Du 9 Avril au 18 Mai avec Art’UP+ – Vernissage le Mardi 9 Avril à 18h

Café du Boulevard / La Galerie du Boulevard / Tous les évènements / Tout / 18/05/2024

 

Bandeau

JEAN-MICHEL BOUILLAUD

– Du 9 Avril au 18 Mai avec Art’UP+

Vernissage le Mardi 9 Avril à 18h

Portrait vidéo de l’artiste

Je me suis mis à la gravure en 2009. J’en ai acquis les bases auprès de Dominique ROUZIER à l’atelier de l’école d’Arts Plastiques de Châtellerault. J’ai ensuite continué ma formation auprès de Laurent CHAOUAT. L’estampe devient alors mon seul mode d’expression. Depuis 2014, je produis dans mon propre atelier tout en continuant à aller à l’atelier de l’EAP.
J’utilise plusieurs techniques pour produire des multiples. Les techniques de l’eau forte, du carborundum, de la lino, de l’aquatinte ou de la pointe sèche… sont utilisées en fonction de l’effet recherché.
Mon propos à travers la gravure est de montrer des « images du quotidien » de façon à faire partager ce regard que je porte sur ce qui m’entoure pour surprendre, étonner et ainsi faire re-découvrir son environnement.
– La série « sensation et ressentis » s’appuie sur le végétal et rend compte du mouvement provoqué par le vent, des couleurs qui se chevauchent, des transparences et des opacités.
– La série « l’ombre d’un doute » exploite le monde des ombres portées et le rapport entre le corps et son ombre. Elle est prétexte à un jeu de rythmes, jeu de contraste où alternent les blancs et les noirs, les pleins et les vides, l’ombre et la lumière. Les noirs jouent avec le blanc de la feuille : équilibre subtil de la composition.
– La série « la beauté possible de l’insignifiant » rend hommage aux objets du quotidien : le bol, la blouse de l’artiste, les torchons de ma grand-mère. Elle invite à voir les choses autrement, à percevoir une forme d’esthétisme dans la banalité.
– La série « les Oudayas » est née après quelques jours passés à Rabat : lumière banche et bleu des murs,… effacement de la ligne.
– La série « industriel» rend compte de l’architecture paysagère : silos à grains, usines, construits comme des cathédrales ou des châteaux forts, comme des labyrinthes avec ces kilomètres de tuyaux, ces empilements de structures qui rythment le paysage.
« Graver » c’est produire d’une manière particulière : le graveur travaille en miroir et doit faire effort d’imagination, de remise en ordre qui va à l’encontre de l’image qu’il a en tête et qu’il veut produire.
Graver c’est provoquer des rencontres : rencontre de l’encre, de la plaque, du papier, unis par la presse qui par le jeu des cylindres dépose ces lignes, ces points, ces zones sombres, ces noirs intenses et ces blancs. Il reste à tirer parti de ce qui arrive, du hasard, de la pression pour produire une image.
Parcours :
Cours aux Beaux-Arts de Poitiers lors de ma formation d’enseignant.
Formation au métier de Conseiller pédagogique en arts plastiques. Intervention au centre de formation des enseignants dans le domaine des arts plastiques.
Nombreuses expositions personnelles et collectives dans le département.
Prix du jury lors d’une exposition à la Roche Posay.
Jean-Michel BOUILLAUD

Cette exposition est organisée en partenariat avec Art’UP+, association fondée par Thierry Dieudonné et Micheline Charles qui s’occupe de la programmation des expos de La Galerie du Boulevard et de la promotion d’artistes, initiatrice d’une dynamique locale autour des arts plastiques.

 

Repas à partir de 19h30 :  (11,50€ / Réservation fortement conseillée au 05 49 27 01 28)



Étiquettes : , , , , ,




Article précédent

Rap & Sound System Militant - Samedi 20 Avril - Melle City Gang